Reprise Argus plus 5000 euros à l’achat d’une Mazda 6, berline ou break

Mazda-6-breakAvec la mode des SUVs, des minivans et autres crossovers, les voitures traditionnelles que sont les berlines et breaks sont à la traine, et la Mazda 6 est dans ce cas. C’est pourtant une auto bien élégante, mais Mazda France a dû revoir à la hausse ses facilités de vente. Les reprises se faisaient à la valeur Argus majorée de 4500 € il y a 6 mois, c’est plus 5000 € en cette fin d’année. On peut aussi expliquer que cette génération de la Mazda 6 est en fin de vie. Parce qu’il est vrai qu’un concept annonçant le futur modèle a été présenté au salon de Tokyo en début de mois, mais il ne faut pas compter trouver le nouveau modèle dans une concession européenne avant l’automne 2012 au plus tôt.

Et pourquoi serait-on pressé quand la Mazda 6 actuelle est une si bonne voiture ? Le design de la 6, tout en finesse, n’a pas pris une ride, et ses diesels ont récemment été actualisés. La Mazda 6 est parfaitement au goût du jour, c’est une voiture moderne de ligne et dans sa technique. Le premier prix, pour la Mazda 6 MZR 2 litres essence DISI 155 ch est de 24050 euros. On a pour ce prix une voiture bien équipée, avec un air conditionné automatique bi-zone, des phares et des essuie-glaces automatiques.

Le bon plan étant de se rendre chez le concessionaire avec une voiture d’occasion, de moins de 7 ans, et d’une puissance réelle inférieure ou égale à celle de la Mazda 6 neuve. Cette auto sera reprise à sa valeur Argus majorée de 5000 €, ce qui met la Mazda 6 premier prix accessible à partir de 19050 euros.

La valeur Argus est calculée au jour effective de la reprise, pour la version précise du véhicule repris, ou le cas échéant pour la moyenne du cours des versions les plus proches de celui-ci, ledit cours ou ladite moyenne étant ajustés en fonction du kilométrage, des éventuels frais de remise en état standard et déduction faite d’un abattement de 15% pour frais et charges professionnels.

Offre non cumulable, réservée aux particuliers, valable dans le réseau participant, jusqu’au 31 décembre 2011.

Ce contenu a été publié dans Reprise plus que l'Argus, avec comme mot(s)-clé(s) , . Vous pouvez le mettre en favoris avec ce permalien.