7000 euros de bonus reprise sur la belle Alfa Romeo 159, berline ou break

Alfa-Romeo-159Un nom prestigieux et une ligne superbe ne sont parfois pas suffisants pour se faire une place sur le marché auto européen. L’auto devant soi, on admet tous que l’Alfa Romeo 159 a beaucoup d’atouts, et au vu des conditions faites par Alfa Romeo, on se dit ensuite qu’il serait bête de ne pas en profiter ! Et tant pis pour les autres, si peu de gens en achètent. La 159 est une voitures de connaisseurs. Ceux qui ont choisi de l’apprécier ne seront que plus heureux d’avoir le sentiment d’appartenir à une minorité éclairée.

Les conditions de vente exceptionnelles consenties par Alfa Romeo sont autour d’une offre de reprise, et elles sont précises, puisque la voiture à reprendre doit être agée de moins de 5 ans, au jour de la signature du bon de commande. La voiture doit être dans un état standard (prévoir sinon les frais pour la remettre dans cet état), et le consessionnaire Alfa Romeo la reprendra à sa valeur Argus augmentée de 7000 euros de bonus reprise. Valeur Argus moins l’abattement de 15% pour frais et charges professionnels, voir les conditions générales de l’Argus (disponibles en concession). Le premier modèle, la 159 2.0 JTDm 136 chevaux (diesel) Impulsive voit ainsi son prix fondre de 28300 à 21300 euros.

Offre non cumulable, réservée aux particuliers, valable dans le réseau Alfa Romeo participant jusqu’au 31 mars 2011, sur tous les modèles de 159, berline ou break (Sportwagon), essence ou diesel.

Ce contenu a été publié dans Reprise plus que l'Argus, avec comme mot(s)-clé(s) , . Vous pouvez le mettre en favoris avec ce permalien.

2 réponses à 7000 euros de bonus reprise sur la belle Alfa Romeo 159, berline ou break

  1. jean-claude dit :

    Déjà que c’est une bonne et très belle auto à la base. Voila qu’avec cette offre, elle devient extrêment compétitive quant à ses tarifs. Je me laisserais bien tenter par u tel écrin…

  2. patrick dit :

    Une offre qui est vraiment exeptionnelle pour cette superbe ALFA 159 …
    Et si c’était le moment de se faire plaisir ?

Les commentaires sont fermés.